Historique

1930 :                                                                                                      Naissance de la Boulangerie Golay à la Rue de la Servette à Genève par Louis Golay (mon grand-père)

1936 :                                                                                                            Départ pour Lausanne à la Rue du Rôtillon pendant 7 années puis transfret du magasin à la Rue Centrale 29 et du laboratoire à la rue Centrale 31

1964 :                                                                                                            Reprise du commerce par Jean-Jacques Golay (mon père)

1970:                                                                                               Agrandissement de la boulangerie en reprenant d'autres locaux pour ouvrir une boulangerie-tea-room et ceci toujours à la rue Centrale

1985 :                                                                                                              Premiers contacts avec la municipalité de Saint-Légier pour la création d'une boulangerie Tea-room. Les voeux de la Municipalité de l'époque était de redonner vie et animer le village de Saint-Légier. Cette dernière a décidé de retenir la famille Golay pour remplir cette tâche.

1986 :                                                                                                         Ouverture des portes de la Boulangerie les Arcades à sa nouvelle clientèle le 26 février 1986

1991 :                                                                                                                   En septembre, j'obtiens le titre de Chevalier du Bon Pain qui sera suivi par l'attribution de six étoiles jusqu'à ce jour! Celà fait 29 ans que je fais partie de l'élite des Boulangers-Pâtissiers du canton de Vaud, de l'obtention de mon titre à ma sixième étoile.                                                                                    Petite explication : L'obtention du titre de Chevalier du Bon pain se base sur une taxation de la marchandise établie par trois juges qui notent le produit sur son aspect, sa couleur, sa cuisson, son odeur, son goût ainsi que la texture de la mie.                                                                                                                  Cette taxation se fait toujours sur la livre mi-blanc, un pain choisi par le candidat et le troisième par les taxateurs le jour de leur passage.Il faut un minimum de 270 points pour les trois produits et ceci trois ans de suite pour prétendre au titre de Chevalier du Bon Pain et ensuite à l'obtention des fameuses étoiles.

1998 :                                                                                                             Reprise de la Boulangerie par moi-même, Jean-François Golay, 3ème génération.

Une quatrième génération (François) avait décidé de poursuivre l'aventure mais après avoir obtenu son CFC avec brio et pratiqué quelques années au sein de la boulangerie, celui-ci a décidé de prendre un autre virage dans sa vie professionnelle.

J'ai 9 collaborateurs et collaboratrices, 5 à la vente et 4 à la fabrication.

© Angelo Almeida 2018